Nouvelles

Fin des travaux de l’été-automne 2018

Fin des travaux de l’été-automne 2018


Pour la 20ième année, LVBF terminait en novembre dernier les travaux de terrain sur la douzaine de boisés et sentiers sous sa responsabilité, boisés   propriétés de Saguenay ou d’institutions scolaires. Parmi les multiples tâches qu’a accomplies l’équipe terrain (Jude Brassard et Fred Tremblay), sous la supervision de Rachel Lachapelle, mentionnons : réfection de ponceaux et d’escaliers, redressement, nettoyage régulier et rechargement de sentiers, élagage de la végétation, plantation d’arbres, etc. Les grandes chaleurs de l’été et les pluies froides de l’automne n’ont pas ménagé notre équipe, qui a vaillamment résisté, tout en complétant par quelques contrats ponctuels à la demande des conseillers municipaux.

Rivière du Moulin, phase 3: un projet en démarrage

Rivière du Moulin, phase 3: un projet en démarrage


Depuis 2014, Les verts boisés du fjord travaillent à un vaste projet de conservation et de mise en valeur des berges de cinq affluents du Saguenay : le projet CORRIVERT. En gros, nous projetons aménager avec la ville et de nombreux partenaires, les rives encore privées d’accès cyclo—piétonnier les rivières suivantes : Ha !Ha !, à Mars, du Moulin, Chicoutimi et Shipshaw. La phase 1 du projet Rivière du Moulin établissait le plan d’ensemble, la phase 2 permettait la construction de la piste en aval de la rivière du Moulin, la raccordant aux pistes déjà ouvertes du Parc. Les plans de la phase 3 sont maintenant terminés et seront acheminés aux élus de Saguenay, sitôt le feu vert accordé par la Corporation du Parc de la Rivière-du-Moulin. Les deux options de tracés au sud du Parc proposent de raccorder les pistes actuelles au rang Ste-Famille, sur 3,5 km, le long des champs et coulées, mais aussi sur des chemins ruraux. La phase 4 visera à terme à rejoindre le village de Laterrière : encore du pain sur la planche !

Parc de la Colline: un partenariat en mouvement

Parc de la Colline: un partenariat en mouvement


Une récente virée dans les sentiers du parc nous permettait de prendre connaissance des projets de deux professeurs pour redonner une seconde vie aux sentiers. Éric Genest de l’école Charles-Gravel et Karine Gravel, de la Garderie-Nature proposent en effet de faire prendre davantage l’air à leurs élèves ou « p’tits bouts de choux » : le premier souhaite le feu vert de la ville pour rendre praticables les sentiers pour les vélos de montagne de la concentration Plein air et la seconde aspire à éduquer en pleine nature les tout jeunes enfants de la garderie, en y proposant des apprentissages variés, tel qu’on le pratique déjà en Finlande. On espère qu’on pourra s’atteler à ces projets dès le printemps prochain.

Nous sommes une organisation à but non lucratif dont le développement repose sur l'engagement bénévole des membres dans sa mission, qui vise la protection, la mise en valeur et l'accessibilité des boisés urbains du Saguenay pour le plus grand nombre de citoyens d'ici et d'ailleurs, à des fins de loisir, d'éducation et de conservation.

Nos engagements

Protéger

Valoriser

Rendre accessible